Projet TaBula par la TUH

Une navette autonome et des robots facteurs : voici le projet TaBuLa

Cette entrée a été publiée dans Actualité Robotique, Notre Bureau d’études en Robotique de Service Professionnelle, et marquée avec , , , , , , le par .

Lauenburg/Elbe : un environnement de test grandeur réel

Dans la petite ville de Lauenburg/Elbe en Allemagne, un bus un peu particulier fait le tour de la ville : la navette TaBuLa

Le projet est géré par l’Université technique de Hambourg (TUH) en coopération avec le comté du duché de Laugenburg et est financé par le ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques. Les partenaires associés sont la ville de Hambourg, Verkehrsbetriebe Hamburg-Holstein et Siemens Mobility. 

Partenaires TaBuLa

Le but du projet TaBuLa est l’étude de l’utilisation de véhicules automatisés, en réseau dans les transports publics locaux. Un environnement d’essai a été mis en place (qui a nécessité la communication entre la navette et les feux de signalisation et les bornes automatiques de la ville). Les passagers voyagent déjà gratuitement cinq jours par semaine depuis octobre 2019.

Le parcours de la navette connecte la vieille ville, très touristique, à la ville haute.

Circuit de la navette TaBuLa

L’environnement de ces deux quartiers offre de nombreux défis : dénivelé, pavés, haut rebords de trottoirs, rues étroites, zones boisées… La ville se prête donc à un projet de recherche et de développement. Le projet, débuté le 1er janvier 2018, devrait prendre fin le 31 décembre 2020.

Comment fonctionne la navette TaBuLa ?

La navette TaBuLa est :

  • Automatisée
  • Electrique
  • Connectée
  • Gratuite

Connectée

Depuis la page web https://www.TaBuLashuttle.de, il est possible de connaître en temps réel l’emplacement de la navette sur son circuit, et ainsi de connaître l’heure de son prochain passage à un arrêt donné.

Autonome

La navette se conduit toute seule (avec un conducteur à bord, par mesure de sécurité).

Le véhicule communique avec tous les feux de signalisation de la ville, qui lui indiquent quand s’arrêter et quand rouler. 

Le shuttle TaBuLa communique avec le mobiler urbain

La navette TaBuLa est équipée de capteurs qui remontent continuellement des informations sur son environnement. 

Par exemple, si un obstacle apparaît soudainement devant la navette, elle s’arrête immédiatement, et ne repart que si elle ne détecte plus rien.

Elle ajuste également sa vitesse par rapport au véhicule de devant, et laisse toujours 3m d’écart en son avant et l’arrière du véhicule qui roule devant elle. TaBuLa a une vitesse maximale de 18 km/h.

La navette TaBuLa prévoit assez de temps pour que chaque passager puisse monter à bord tranquillement, et s’arrête automatiquement à tous les arrêts.

Projet TaBuLa-LOG : comment automatiser le transport et la distribution de marchandises ?

En plus du transport des personnes, un autre projet, baptisé TaBuLa-LOG, a été créé pour étudier les possibilités de transport de biens par l’intermédiaire de la navette.

En effet, la poste, ainsi que des institutions administratives, sont desservis par la navette TaBula. Le courrier est transporté par le robot. Celui-ci « montera » à bord de la navette TaBuLa ce qui lui permettra de parcourir une plus longue distance et de desservir différentes destinations éloignées les unes des autres.

La TU Hambourg a choisi de s’équiper de 2 robots mobiles Jackal pour s’occuper du transport de courrier et documents. Ces robots, conçus par le constructeur canadien Clearpath Robotics, sont reconnus pour leur robustesse et leur performance. Leur petite taille permet de ne pas gêner les passagers de la navette, tout en pouvant transporter jusqu’à 20 kg

Ils possèdent une bonne autonomie (8 h) et leur vitesse de pointe de 2,0 m/s leur permet d’effectuer un trajet rapidement. 

Robot Jackal de Clearpath Robotics :

  • API : ROS, C++, Python
  • Open-source
  • Communauté active
  • Nombreuses ressources en ligne
  • Charge utile max. : 20 kg
  • Charge utile tout-terrain : 10 kg
  • Vitesse max. : 2.0 m/s
  • Temps de chargement : 4 h
  • Autonomie pour un usage standard : 8 h
  • Usage standard : 8 h

Équipés d’un LiDAR et de 4 caméras 3D, ces robots pourront naviguer en toute autonomie pour transporter le courrier jusqu’au bons arrêts. 

Il est prévu dans la seconde phase de ce projet qu’un robot Husky capable de transporter des charges plus lourdes que le jackal, récupère ensuite le courrier pour le dispatcher entre les différents bâtiments. Le Husky aura un rôle soutien et ne sera utilisé que lorsque d’importantes quantités de courrier seront transportées.

Les Jackal sont pour l’instant programmés par les chercheurs de la TUH pour pouvoir accomplir toutes ces tâches. 

Au printemps 2021, les tests en environnement réel devraient débuter.

Consultez régulièrement notre blog pour en savoir plus sur la suite de ce projet unique et novateur en Allemagne.