Poppy, le projet idéal pour l'éducation

Poppy : le projet idéal pour l’éducation

Cette entrée a été publiée dans Education, et marquée avec , , , , , , , , , , , le par .

Robotique et éducation : une combinaison gagnante

De plus en plus d’enseignants et d’acteurs de l’éducation en sont conscients : la robotique a définitivement une place à occuper dans le système pédagogique du 21e siècle. Des écoles primaires aux universités scientifiques, les apports de la robotique auprès des élèves et étudiants sont pour l’instant très positifs.

Les instituteurs qui se sont lancés dans l’aventure ne tarissent pas d’éloges sur les bénéfices de l’interaction de leurs élèves avec les robots.

Les principaux retours de ces enseignants avant-gardistes sont :

  • Une motivation accrue pendant les cours, due à la nature divertissante, amusante et stimulante des robots. Ce qui est particulièrement vrai pour les cours de techno, où un robot sera vécu comme plus intéressant qu’un écran d’ordinateur, surtout auprès des plus jeunes.
  • En créant des programmes et des instructions, les élèves vont peu à peu acquérir une certaine logique de réflexion et une démarche scientifique, des qualités précieuses pour la poursuite de leurs études et leur future vie professionnelle.
  • Ces ateliers robotiques, particulièrement s’ils sont réalisés en petits groupes, vont permettre aux élèves de chercher des solutions tous ensemble, de débattre, d’argumenter et d’apprendre la coopération et le travail en groupe sur un projet donné.
  • Ces ateliers constituent également un nouvel espace d’expression pour les élèves en échec ou mal à l’aise dans le système scolaire. Il a été noté à plusieurs reprises que l’initiation à la robotique contribue à la lutte contre l’échec scolaire et aide à réduire les inégalités.

Inirobot-thymio-dans-les-ecoles

Les professeurs et enseignants/chercheurs de l’enseignement supérieur sont également de plus en plus nombreux à faire appel aux robots comme  supports de cours ou projets de classe.

Comme l’a souligné Bram Vanderborght du groupe de recherche Robotics & Multibody Mechanics (VUB) dans une interview avec Génération Robots :


« Il est important que les étudiants et les chercheurs puissent travailler sur du matériel concret. S’ils ne font que des simulations, ils ne seront jamais confrontés aux défis du monde physique réel. »


Poppy : une plateforme pédagogique de choix

Le robot humanoïde Poppy, développé par l’équipe de recherche Flowers de l’INRIA, n’est pas une plateforme destinée uniquement aux scientifiques et aux ingénieurs. L’ambition de cette équipe menée par le Dr. Pierre-Yves Oudeyer est que Poppy devienne partie intégrante de la formation dans les écoles.

La plateforme Poppy est entièrement open-source et personnalisable selon la créativité de chacun. Comme l’a expliqué le Dr Pierre-Yves Oudeyer, elle est de plus évolutive :


« Il n’y a pas un modèle unique de robot Poppy mais autant de robots Poppy qu’il existe d’utilisateurs. Ceci le rend très attrayant puisqu’un outil entièrement technologique évolue en une plateforme réellement sociale. »


Les utilisateurs peuvent partager leurs idées et les résultats de leurs expériences d’une manière collaborative et ouverte au travers d’une plateforme web. La communauté Poppy réunira ainsi domaines aussi variés que l’enseignement, l’art, les sciences ou l‘industrie.

Les 3 et 4 avril, venez à la rencontre de Poppy

Ce weekend, venez prendre part à un événement national totalement inédit : la naissance simultanée de 6 robots Poppy, dans 6 grandes villes française.

poppy-naissance-d-un-robot

Ce véritable « hackathon », organisé dans les 6 centres du consortium Inmédiats en partenariat avec des entreprises et organismes tels que l’INRIA, Génération Robots ou Sculpteo, sera l’occasion pour les passionnés de robotiques et les esprits curieux de participer à l’assemblage d’un robot, mais aussi de débattre sur la place des robots dans notre société, un sujet porteur de nombreux enjeux.

Cette initiative, visant à démocratiser les technologies de la robotique auprès d’une audience diverse, mérite d’être saluée. Grâce à ces acteurs de la robotique française, chacun se voit présenter l’opportunité de faire partie d’une grande aventure humaine et scientifique.