Poppy, une plateforme pour l'éducation

Poppy : la nouvelle plateforme robotique pour l’éducation

Cette entrée a été publiée dans Education, et marquée avec , , , , , , le par .

Michel Wendling, enseignant en sciences de l’ingénieur au Lycée Alexis De Tocqueville (Grasse), a bien voulu partagé avec nous (et vous !) son début d’aventure avec Poppy au lycée. Un essai plutôt concluant !

POURQUOI POPPY ..?

Comment avez-vous entendu parler de Poppy?

Pour la réforme des bac ssi et sti2d je cherchais un robot humanoïde. Une collègue souhaitait acheter le robot NAO. Ce projet n’a pas été retenu, c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à chercher un robot humanoïde capable de fédérer l’ensemble des partenaires (lycée, école polytech, inspection). Je n’en avais jamais entendu parler avant.


Plateforme Poppy pour l'éducation

Robot humanoïde NAO
Plateforme robotique Poppy NAO Version Académique
Quel a été le (ou les) facteur déterminant dans l’achat de la plateforme Poppy, plutôt qu’une autre ?

Le facteur déterminant a été le fait que Poppy soit un robot ouvert et « customisable ».

Poppy représente un investissement important pour un lycée, avez-vous été satisfait du conseil et de l’accompagnement délivré par l’équipe de Génération Robots pendant la phase d’achat ?

Oui, surtout dans la phase d’accompagnement (échange de carte de commande). Mais le robot NAO a vu ses tarifs baisser…

VOS PREMIERS PAS AVEC POPPY..

Vos premiers pas avec Poppy ont-ils été faciles ? (côté enseignant et côté étudiants)

Les premiers pas ont été relativement faciles car les élèves ont été motivés et l’aide des élèves ingénieur (Polytech Sophia) a été déterminante. Pour l’assemblage de la maquette nos difficultés ont été liées aux tutoriels d’assemblage qui nécessitent la vision complète des vidéos qui sont parfois bien longues. De plus, quelques points délicats mériteraient plus d’explications :

  • Les servomoteurs doivent être alignés très précisément avec les pièces 3D, il est nécessaire de faire correspondre des petits repères situés sur les pièces et les servos qui mériteraient d’être plus visibles.
  • Un tournevis avec empreinte hexagonale devrait être livré avec le kit, ce serait plus pratique qu’une clé Allen.
Avez-vous travaillé par petits groupes (si oui, de combien d’élèves ?) ou toute la classe ensemble ?

Nous avons travaillé avec des élèves de seconde, de première S, de terminale STI2D cela représente un groupe de 20 à 10 élèves pendant une durée d’une vingtaine d’heures pour la partie assemblage essentiellement avec une utilisation en parallèle du simulateur. L’assemblage étant réalisé en sous groupe de deux personnes.

Où avez-vous trouvé le contenu pédagogique pour vos TP ? A-t-il été facile à trouver ? Quel type de ressources et documents souhaiteriez-vous pouvoir trouver en ligne ?

Le contenu pédagogique est directement lié au référentiel du bac sti2d et au baccalauréat. En effet sur le site de poppy la compagnie school ou moon souhaitait adapter une tête expressive et une main articulée pour la danse. J’ai adapté cette proposition en déclinant cette idée pour faire un poppy percussionniste avec le conservatoire de Grasse.

Combien de temps avez-vous passé sur l’assemblage ?

Une vingtaine d’heure.

L'assemblage de Poppy prend une vingtaine d'heures

Avez-vous utilisé le simulateur ?

Nous avons commencé à nous en servir mais son utilisation va surtout commencer à partir du mois de mars.

A quelles classes Poppy est-il le plus adapté comme support d’enseignement ?

Pour ma part je l’utilise en terminale sti2d option itec et sin. Il peut être adapté pour les SSI.

POPPY COMME SUPPORT PEDAGOGIQUE…

Quels concepts, matière ou sujet avez-vous pu illustrer avec Poppy (l’impression 3D, la programmation, la mécanique, l’énergie, l’ingénierie, etc) ?

Nous avons développé une partie technologie avec l’adaptation d’une tête expressive et d’un avant-bras et poignet interchangeable.

Une partie énergétique avec la vérification des moteurs du coude et du poignet ajouté en dynamique calculée et simulée.

Une partie programmation pour que poppy puisse jouer comme les tambours du Bronx.

Pensez-vous que Poppy soit un support complet, et permette de développer des qualité et compétences comme l’analyse, le travail en groupe, la réflexion scientifique, etc.

Pour l’instant poppy a surtout permis de fédérer l’enseignement technologique du point de vue des élèves et de quelques enseignants de notre lycée.

Quels types de projets avez-vous élaboré avec Poppy et vos étudiants ? Quels sont vos projets futurs ?

Projet actuel : adaptation d’un avant-bras interchangeable et d’un poignet motorisé. Programmation pour que poppy devienne percussionniste.

Projet à venir : la production d’une pièce de bidon avec le conservatoire de Grasse et Philippe Voituron et si tout se passe au mieux une production avec la compagnie Castafiore pour l’année scolaire prochaine.

Quels types d’objectifs pédagogiques Poppy vous a-t-il permis d’atteindre ?

Les objectifs pédagogique pour cette année est le choix de Poppy avec une dizaine d’élèves pour passer la partie projet de leur baccalauréat sur une classe de trente. De plus, le lien avec le conservatoire pour leur faire voir d’autres finalités que leur travail qui pourrait se limiter avec une étude strictement technique.

VOTRE RETOUR D’EXPERIENCE…

Trois mots clés pour définir votre expérience avec Poppy :

Lien : entre les différents acteurs (lycéens, enseignant, administration, étudiants Polytech) de la filière technologique du lycée.

Expérience du réel : les élèves ont trouvé un support concret pour réaliser leur projet de baccalauréat, surmonter les difficultés et persévérer pour valider une solution viable pour leur baccalauréat.

Fierté : les élèves ont pu montrer et valoriser leur travail lors des portes ouvertes.

Que peut-on encore améliorer sur la plateforme pour une utilisation plus agréable et plus en phase avec le milieu éducatif ?

Un tutoriel d’assemblage plus rigoureux et surtout moins éparpillé.

Diriez-vous que Poppy ai davantage stimulé les élèves par rapport à un autre support de cours (ordinateur, électronique, etc) ?

Oui car certains sont venus faire des heures supplémentaires pour respecter les délais de la porte ouverte de l’école d’ingénieur de Polytech notamment.

Poppy a-t-il suscité des vocations chez certains de vos élèves (dans des domaines comme la programmation, l’ingénierie, la robotique, le design, etc)

Je ne sais pas si Poppy a pu susciter des vocations mais en tout il leur a donné envie d’arriver au bout d’un projet dont ils sont fiers !

Poppy comme support pédagogique au lycée