Le robot NAO dans les maisons de retraite

Mise en place de séances d’animations avec le robot NAO en EHPAD

Cette entrée a été publiée dans Actualité Robotique, et marquée avec , , , le par .

Le contexte particulier des EHPAD

Un suivi par les professionnels de la santé sur le moyen et long terme Les résidents des EHPAD présentent toutes une dépendance plus ou moins avancée, qui est soit liée à une perte d’autonomie physique, soit liée à une survenue de troubles cognitifs, soit les deux aspects à la fois.

Or, le maintien de l’autonomie est l’une des missions principales des EHPAD. L’acquisition du robot NAO équipé du logiciel ZORA va permettre aux résidents du Centre Hospitalier Compiègne-Noyon de bénéficier d’un dispositif novateur en complément des autres formes de thérapie et d’animation mises en œuvre au sein de l’établissement.

Les EHPAD accueillent également des personnes handicapées vieillissantes présentant une déficience intellectuelle. Il nous a donc semblé nécessaire de mettre en place des actions fondées sur la communication, la solidarité et la convivialité au bénéfice des personnes handicapées vieillissantes.

Le robot NAO pour créer du lien social

Le robot NAO est un médiateur remarquable du fait non seulement de ses potentialités mais aussi de sa forme humanoïde, alliée à une physiologie sympathique et une petite taille (85 cm) qui favorisera les échanges, une démarche participative valorisant les compétences et les ressources de tous les résidents et un « vivre ensemble » dans un cadre bienveillant, étayant, confidentiel et ludique.

NAO et ZORA dans les EHPADCrédit AFP/Stéphane de Sakutin

Les résidents seront stimulés par ce nouvel « interlocuteur » qui leur proposera divers exercices, activités et jeux tout en développant le lien social entre résidents ou avec le personnel.

La mise en place du projet NAO et ZORA dans nos deux EHPAD

Formation du personnel de EHPAD à l’utilisation robot NAO et du logiciel ZORA

Dans un premier temps, les équipes d’animation, des représentants de l’encadrement ainsi que des équipes médicales et soignantes (aides-soignants, infirmiers, psychologues) étudient le fonctionnement du logiciel ZORA afin de s’approprier les potentialités thérapeutiques de NAO.

A la suite de cette première étape de découverte en autonomie, une journée de formation au logiciel ZORA est dispensée par Génération Robots à l’ensemble des intervenants des différents sites.

Voir nos autres formations sur le robot NAO

Des projets spécifiques sont actuellement en cours d’élaboration dans chaque résidence pour personnes âgées dépendantes du centre hospitalier Compiègne-Noyon ainsi qu’un projet dédié aux résidents de l’unité pour personnes handicapées vieillissantes du Centre Fournier Sarlovèze.

Un suivi par les professionnels de la santé sur le moyen et long terme

Chaque semaine, une ou plusieurs animatrices accompagnée(s) éventuellement d’un(e)(e) psychologue proposeront aux résidents une séance d’interactions avec le robot NAO.

Les résidents seront réunis dans un lieu favorisant une impression d’intimité. Lors de la première séance, l’animatrice et un(e) psychologue expliqueront le déroulement et les règles du groupe de parole et proposeront des thèmes ou activités avec la collaboration des résidents. Les séances suivantes commenceront par l’évocation des activités menées les fois précédentes afin de permettre une continuité d’une rencontre à l’autre.

Déroulement des séances entre le robot NAO et le groupe de personnes âgées

Les résidents faisant partie de chaque groupe (5 ou 6 résidents par groupe) seront définis au préalable en équipe pluridisciplinaire (notamment avec un médecin) afin de sélectionner des personnes susceptibles de bénéficier des effets du robot.

Le fait d’avoir un même groupe de résidents interagissant avec NAO chaque semaine permettra d’assurer un suivi des effets de NAO sur les capacités cognitives et physiques des résidents, y compris sur le moyen-long terme.

L’activité sera différente chaque semaine afin d’utiliser au mieux les différentes fonctionnalités du robot : danse, gym douce, revue de presse, quiz…

Les séances débuteront à compter de mai de 14h30 à 16h.

Utilisation du robot NAO dans les EHPAD : objectifs recherchés

Les séances avec le robot NAO, dans un espace respectant la confidentialité, devrait favoriser la prise de parole des résidents et les échanges entre eux, malgré leurs difficultés physiques et psychiques. Nous pensons que ces séances hebdomadaires devraient les aider notamment à :

  • Rompre l’isolement social,
  • Partager et à dédramatiser des expériences communes,
  • Se divertir ensemble,
  • Ressentir du bien-être
  • Maintenir leurs capacités sensorielles, émotionnelles et des liens affectifs,
  • Donner du sens au quotidien

ZORA pour le robot NAO

Crédit AFP/Stéphane de Sakutin

Evaluation des séances d’animation autour du robot NAO

A la fin de chaque séance, l’animatrice remplira une feuille d’évaluation détaillée individuelle comprenant les réactions du résident lors de l’activité (expression des émotions, participation et implication pendant la séance), ainsi que son degré de satisfaction (eu égard à la convivialité de la séance, au sentiment de bien-être procuré par celle-ci, à l’estime de soi renforcée ou non, etc.).

Chaque trimestre, une réunion de suivi sera organisée afin de mesurer les effets de NAO sur les différents aspects préalablement cités.

Fréquence des séances avec le robot NAO dans les résidences pour personnes âgées

La séance d’exercices avec le robot NAO aura lieu une fois par semaine dans chaque résidence pour personnes âgées du CH Compiègne-Noyon :

Une séance par semaine sera organisée pour les résidents de l’unité pour personnes handicapées vieillissantes du Centre Fournier Sarlovèze.