Robotique mobile dans l'industrie du bâtiment

Le projet ROSBIM, ou l’intégration de la robotique à l’industrie du bâtiment

Cette entrée a été publiée dans Actualité Robotique, et marquée avec , , , , le par .

Ce retour d’expérience en provenance de Fraunhofer Italie met en lumière l’un des projets du Fraunhofer Italia Innovation Engineering Center, dédié à faire avancer l’intégration des technologies robotiques dans l’industrie du bâtiment.

Fraunhofer est un institut allemand spécialisé dans la recherche en sciences appliquées. Le Fraunhofer Italia Innovation Engineering Center est la branche italienne de ce réseau de laboratoires.

Chercheur du Fraunhofer Italia Innovation Engineering Center avec la base mobile Husky
Crédit photo © LIVE-STYLE Eppan

Les chercheurs de ce centre basé à Bolzano, en Italie, sont en train de développer une interface logicielle qui peut permettre aux robots mobiles de se repérer sur les chantiers de construction.

Cette interface, appelée ROSBIM, fera le lien entre :

  1. La technologie BIM, qui permet aux différents acteurs d’un chantier d’avoir accès à un modèle numérique du bâtiment en construction tout au long de son cycle de vie (quasi en temps réel)
  2. ROS, un système d’exploitation présent sur de nombreux robots (mobiles ou non), offrant de nombreux avantages (standardisation des protocoles, simplification de l’ajout de périphériques externes, etc) .

CLEARPATH ROBOTICS, des bases mobiles adaptées aux environnements complexes

Les base mobiles CLEARPATH ROBOTICS, distribuées en Europe par Génération Robots, conviennent à des utilisations dans des domaines variés tels que l’exploration spatiale, la surveillance et le patrouillage en zones à risques (irradiée, enneigée, poussiéreuse, accidentée…), la maintenance en milieu urbain ou industriel, etc.

CLEARPATH ROBOTICS a développé sa gamme de robots mobiles pour les chercheurs qui travaillent dans des conditions dangereuses ou difficiles

Les bases mobiles outdoor CLEARPATH ROBOTICS sont :

  • Compatibles ROS et open source (librairies et packages ROS disponibles en ligne et mis à jour régulièrement)
  • Facilement customisables (ajouts de périphériques extérieurs)
  • Résistantes aux intempéries et autres éléments extérieurs (pluie, poussière, froid, etc)
  • Solides tout en offrant de très bonnes performances
Robot mobile Husky utilisé dans le projet de recherche ROSBIM
Crédit photo © LIVE-STYLE Eppan

Le choix de Fraunhofer Italie pour leur premier prototype s’est porté sur le robot mobile Husky de CLEARPATH ROBOTICS :

  • Dimensions externes : 990 x 670 x 390 mm
  • Poids : 50 kg
  • Charge utile (max.) : 75 kg
  • Charge en mode tout-terrain : 20 kg
  • Dimensions de l’espace de stockage interne : 296 x 411 x 155 mm
  • Vitesse maximale : 1 m/s
  • Degré de protection : IP44 ( IP55 en option)
  • Puissance totale disponible : 192 W (480 W en option)
  • Pilotes et APIs : ROS, C++ et Python

Déployer des robots comme assistants logistiques

L’objectif de cette interface sera de pouvoir déployer sur les chantiers de construction des robots qui pourront transporter des charges lourdes (matériel et équipement) d’un point A à un point B. 

Grâce à l’interface ROSBIM, les robots seront en mesure d’éviter des obstacles qu’ils ne pourraient pas forcément détecter, comme des cages d’ascenseur ou des tranchées nouvellement creusées.

Grâce à ROSBIM, un robot mobile peut évoluer en toute autonomie dans l’environnement complexe et changeant qu’est un chantier de construction. Cette interface va améliorer la perception qu’a le robot de son environnement.

Une fonction baptisée “Follow me” permet également aux employés de demander au robot de les suivre, tel un assistant logistique.

Adapter la technologie ROSBIM à d’autres domaines

Le déploiement de ces assistants logistiques robotisés sur des chantiers de construction par le projet ROSBIM est une première étape. Ce type de technologie pourrait en effet facilement être portée dans d’autres secteurs, comme l’exploration scientifique ou l’agriculture.

Consultez l’article dont parle ce post sur le site web de Fraunhofer : A smarter way of building with mobile robots