Logo de l'EPFL

Génération Robots à l’EPFL (Ecole Polytechnique de Lausanne)

Cette entrée a été publiée dans Actualité Robotique, et marquée avec , , , , , , , le par .

Le 15 octobre dernier, des membres de Génération Robots se sont rendus à l’EPFL, à Lausanne, en Suisse pour une journée de présentation réciproque.

Logo de l'EPFL, l'école polytechnique de lausanne

L’EPFL est bien connue dans le monde de la robotique comme étant l’une des écoles les plus en pointe en Europe sur la robotique de service. L’équipe en déplacement était donc très excité à l’idée de cette présentation.

La journée a débuté par une présentation du robot collaboratif Baxter aux membres du LASA (Laboratoire d’Algorithmes et Systèmes d’Apprentissage), laboratoire dirigé par le professeur Aude Billard . Yassine Serhrouchni, en charge de l’éducation et de la recherche chez Génération Robots et moi-même avons réalisé une présentation  de la version éducation et recherche du robot Baxter devant une équipe d’enseignants-chercheurs. Ceux-ci ont pu apprécier la facilité de manipulation et d’usage du robot. Le fait que le robot soit sûr (qu’il ne nécessite pas de cage de protection comme les robots industriels classiques), qu’il soit facile à programmer grâce à son SDK ROS mais aussi que ses caractéristiques fonctionnelles et techniques soient aussi riches par rapport à son prix (Baxter a deux bras à 7 degrés de liberté avec des capteurs de couple dans chaque moteur, des capteurs sonars, 3 caméras, des capteurs de distances, un modèle de gripper ouvert…) ont su séduire les personnes présentes.

Discussion autour du robot Baxter entre Jérôme Laplace, directeur de Génération Robots et Aude Billard, la directrice du LASA, Laboratoire d'Algorithmes et Systemes d'Apprentissage de l'EPFL.

Discussion autour du robot Baxter entre Jérôme Laplace, directeur de Génération Robots et Aude Billard, la directrice du LASA, Laboratoire d’Algorithmes et Systemes d’Apprentissage de l’EPFL.

La perspective d’utiliser un robot manipulateur à deux bras, sûr et performant ouvre en effet de nombreuses perspectives aux chercheurs (comme le prouve l’intérêt manifesté par les chercheurs français lors des JNRR 2013) mais aussi aux enseignants qui peuvent ainsi préparer les étudiants à l’usine du futur avec l’avènement de la robotique collaborative dont Baxter est l’un des représentant les plus connus.

La journée s’est poursuivie par une visite des laboratoires de l’EPFL. Nous avons pu découvrir les travaux menés à l’aide d’un bras Kuka LWR, bras compliant figurant également dans la catégorie des robots collaboratifs.

Bras Kuka LWR à l'EPFL de Lausanne

Bras Kuka LWR à l’EPFL de Lausanne

Nous avons également eu la chance de voir Icub, le robot humanoïde utilisé pour des recherches en interaction homme-robot.

Le robot humanoïde Icub de l'EPFL de Lausanne

Le robot humanoïde Icub de l’EPFL de Lausanne

Enfin, la journée s’est terminée par la visite du laboratoire LSRO (Laboratoire de systèmes robotiques) où travaille MICHAEL BONANI, le père des robots Thymio 2. Nous avons pu échanger avec lui sur sa vision de la robotique pour l’éducation ainsi que sur les évolutions futures du robot Thymio 2, robot qui connait un très grand succès au niveau Collège et Lycée.

Laboratoire LSRO à l'EPLF à Lausanne en Suisse

Laboratoire LSRO à l’EPLF à Lausanne en Suisse

On ne peut pas terminer ce post sans partager avec vous ce conseil émient que nous avons trouvé sur les murs d’un des laboratoires de l’EPFL. Est-ce que message d’adresse à un humain ou un robot ?

Message ROS bien utile affiché à l'EPFL.

Message ROS bien utile affiché à l’EPFL.